04 76 07 38 19 - Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00 NON STOP

Et si en 2019, on repoussait ses limites ?

Cette année, je participe à un grand évènement sportif !

2019, c’est décidé, c’est VOTRE année. Celle où vous allez être la meilleure version de vous-même, vous surpasser, accomplir tous les buts que vous vous êtes fixés.
Et si participer à un grand événement sportif en France en faisait partie ? Vous avez l’embarras du choix, tant l’hexagone compte de courses et de défis à relever ! En revanche, hors de question de partir sans être entraînés et équipés : voici une liste des événements sportifs en France que vous pourriez conquérir cette année, et comment.

Un conseil : N’attendez pas le dernier moment pour vous décider et vous inscrire. Le plus tôt vous serez “obligés” d’attaquer la préparation, le mieux ce sera. On ne laisse rien au hasard !




Le marathon de Paris

Le marathon de Paris - 14 avril 2019


Le Marathon, c’est l’épreuve phare du running - et un classique des "bucket-list". 42km, lorsque l'on vient de commencer la course, ça semble être une distance énorme, mais en mettant tout en oeuvre pour y arriver, on peut sortir gagnant (et très fier !) de ce challenge.
Le Marathon de Paris bénéficie d’un avantage précieux (hormis le parcours qui offre une vue sans égale de la capitale et de ses monuments) : il se court au Printemps, quand le temps est encore frais et le plus agréable pour les courses d’endurance.

Quelle préparation ? Si l’on veut courir son premier marathon cette année, on commence à s’entraîner régulièrement à la course le plus vite possible, en faisant des sorties “cools” 2 fois par semaine, par exemple.

Les exercices phares ? Quand on commence vraiment la préparation, on fait un planning d’entrainement qui comporte des sorties longues (10km, 15km, puis 20km, une fois par weekend par exemple) pour habituer son corps à un effort persistent, et des séries sur piste d’intervalle, pour travailler la course en elle même, et corriger ses défauts de posture, de respiration et de foulée.

Temps estimé pour être prêt ? Si vous êtes un coureur régulier, prévoyez une préparation 12 à 16 semaines suffit, à raison de 2 à 4 sorties par semaine. Si vous n’êtes pas un coureur du tout, courir un marathon cette année est peu réaliste, préférez préparer des distances plus courtes (10km ou un semi) pour vous mettre le pied à l’étrier.



Le Mud Day

Le Mud Day - Paris - 11 Mai 2019
Lyon - 15 - 16 Juin 2019


C’est l’une des courses d’obstacles les plus populaires en France et un événement à la fois amusant et vraiment challengeant. Âmes sensibles, s’abstenir : il va falloir se rouler dans la boue, passer des palissades, affronter toutes sortes d’épreuves sur le parcours de 7km.

Quelle préparation ? Hormis un entrainement régulier à la course (que l’on peut faire en sortie de 5 à 10km libre, ou sur piste en travaillant en intervalle), un renforcement musculaire focalisé sur le haut du corps est à prévoir, puisqu’il faut être capable de soulever son corps en comptant sur la force ses bras et de son dos.

Les exercices phares ? Tractions et pompes au poids du corps, et renforcement du dos, des trapèzes et des bras avec des haltères ou une barre chargée.

Temps estimé pour être prêt ? 1 à 2 mois, avec un entrainement régulier 3 ou 4 fois par semaine (en mélangeant course & entrainements de muscu)




Iron Man 70.3 de Nice

Iron Man 70.3 de Nice - 30 Juin 2019


Nombreux sont ceux qui veulent conquérir cet évènement phare du milieu du triathlon. Les distances peuvent sembler très impressionnantes : 3,8km de Natation, 180km de Vélo et un Marathon de 42km sans pause, pour un total de 225,8km.

Quelle préparation ? Il faut se préparer aux 3 disciplines, en augmentant progressivement les distances. Des plannings d’entrainement complets réalisés par des professionnels sont disponibles en ligne, et s’inscrire à un club de triathlon, avec des coachs qualifiés, est très vivement recommandé.

Temps estimé pour être prêt ? Comptez 9 mois de préparation avec 5 à 6 séances par semaine - S’inscrire à un IronMan est un engagement sur la durée !

Note : Les inscriptions à l’IronMan de Nice 2019 sont désormais complètes, mais il est toujours possible de s’inscrire à d’autres événements IronMan ou à des formats plus courts (comme l’IronMan 70.3 qui couvre la moitié de la distance du classique) en France et partout dans le monde !




L’étape du Tour

L’étape du Tour - 21 Juillet 2019


Pour tous les amateurs de cyclistes, le Tour de France est LA compétition à suivre tous les ans. Cette année, "l’Étape" choisie est la plus élevée en altitude du Tour, et fait 35 kilomètres, avec un dénivelé positif de 4563m. Un rêve d’enfance pour beaucoup, c’est une épreuve physique qui se prépare, cependant, bien à l’avance.

Quelle préparation ? La préparation pour une épreuve d’endurance se planifie sur plusieurs mois, en accroissant la difficulté au fil des semaines. Il faut travailler en endurance, mais aussi apprendre à gérer son effort dans la durée (pour ne pas s’épuiser dès les premiers kilomètres) et son apport énergétique tout au long de la course.

Les exercices phares ? L’entraînement en Ep2i, où l’on alterne des sprints très courts de 7 secondes et des récupérations longues de 3 à 4 minutes. On développe sa puissance et on fatigue le muscle comme sur un effort très long. On opte aussi pour des sorties longues, afin de travailler l’endurance et la gestion d’énergie.

Temps estimé pour être prêt ? On prévoit environ 5 mois pour être fin prêt le jour venu.

Note : Les dossards pour l’édition 2019 sont déjà écoulés, mais il est encore possible d’en obtenir quelques-uns via des agences de voyages. Pourquoi ne pas commencer la préparation pour l’édition 2020 ?




Le Sainté Lyon

La "Sainté Lyon" - 30 Novembre 2019


Comme son nom l’indique, cette course mythique est basée sur un but simple : rallier Lyon depuis Saint-Étienne, le tout de nuit (le départ est à 23h30 !) et en hiver. Un évènement très challengeant, mais qui peut aussi s’adapter à tous les niveaux grâce à 7 distances possibles.
Le parcours lui-même est spécial, puisqu’il est mi-trail mi-route, ce qui peut s’avérer déstabilisant quand on est habitués à courir en ville. Le tracé complet fait 81km, avec 2100m de dénivelé positif et 2400 de dénivelé négatif.

Quelle préparation ? Elle se prépare comme une course d’endurance normale, en ajoutant en plus des sorties de côtes, pour s’habituer au dénivelé, et des séances de vélo, pour travailler son cardio tout en conservant ses muscles.

Un conseil : Inscrivez-vous à une autre course (plus courte) de nuit, pour vous familiariser avec la course à la lampe frontale et le manque de visibilité - rassurant avant de s’embarquer pour 81km !

Temps estimé pour être prêt ? Pour la Sainté Lyon complet, et pour un coureur aguerri, la préparation se fait en 5 à 8 semaines. Si vous débutez, optez pour les formats courts, qui permettent de découvrir la course !



Envie d’ailleurs ?


Les Marathons de Chicago (13 octobre 2019) ou de Londres (28 avril 2019) sont parmi les plus prisés du globe et y participer est souvent le rêve d’une vie.
Si c’est votre cas, il faut s’y prendre à l’avance : les dossards ne sont souvent accessibles que via des organismes spécifiques (type agence de voyages) et peuvent coûter assez cher, sans compter le déplacement et la vie sur place. Il faut aussi faire attention aux conditions météorologiques, qui peuvent être très différentes de celles en France.
Enfin, la préparation est la même que pour n’importe quel marathon - elle dure plusieurs semaines et est essentielle : un mental d’acier ne suffira pas, il vous faudra le souffle et l’endurance musculaire qui vont avec !

Publié le 28/01/2019



Loading